Je vous propose un exemple assez marquant de "rafraîchissement" d'une mécanique de piano. Il s'agit pour notre exemple d'un piano droit de marque John Broadwood, piano de fabrication anglaise, qui date de 1905.

Avant les travaux, rien n'impose forcément de faire des réparations. C'est un piano sans problèmes et qui donne entière satisfaction à son propriétaire. C'est pour cela que nous allons pouvoir intervenir !

C'est paradoxal ? Pas vraiment. En fait, les pianos de cet âge, sont souvent en trop mauvais état et à bout de souffle, et toute opération de sauvegarde est vaine... alors qu'un piano bien entretenu et qui est encore bon, mérite d'être bichonné pour être si possible amélioré, sinon conservé.

Observons la mécanique de la bête :

m_caAvant1

C'est une mécanique simple, de conception moderne et qui a pas mal résisté au temps.

Mais les yeux avertis remarquent vite quelque chose de suspect... 

Voyons cela en détail :

 

 

 

DIAGNOSTIC

 

Etat_contre_attrappes

 Ce qui saute aux yeux et qui m'a amené à proposer une rénovation à mon client c'est ça :

L'état des contre-attrappes est suspect car certaines sont en feutre rouge et d'autre en peau... certaines changées et d'autre d'origine ! Hormis le fait que ce soit complètement inesthétique, c'est désastreux au niveau de la qualité de réglage de la mécanique, car les différentes contre-attrappes sont d'épaisseur différentes donc irrégulières.

 

Etat_attrappes

Les contre-attrappes sont accueillies par les attrapes (en feutre bleu sur la photo ci-contre) qui sont là aussi en piteux état, car aussi irrégulières...

Lorsque l'on appuie sur une touche, le marteau est projeté en avant puis lorsqu'il retombe, il est "attrapé" pour être stoppé proprement, et permettre au bâton d'échappement de se replacer avant une nouvelle frappe.

Cet "attrapé" intervient à un moment précis que l'on doit régler et la qualité du toucher en dépend. Ce piano ne peut donc pas avoir de toucher régulier car le réglage de l'attrapé est impossible.

 

Etat__touff1

Ce piano a en outre deux autres gros problêmes :

- L'état de ses étouffoirs. Ils sont sales et trop marqués dans les aigus. Ils ne sont presque plus efficaces dans les graves car trop usés.

- L'état de ses marteaux qui sont d'origine et dont le feutre est tout sec. Leur forme est suspecte.

D'autres problèmes moins importants seront traités en cours de réparation.

 

LES TRAVAUX

 

Envoi_marteaux

Nous commencerons par les marteaux car il vont partir en Allemagne pour être refutrés à neuf. Comme ils seront à l'usine pendant près d'un mois, cela nous laissera le temps de faire le reste des travaux.

Après démontage, nous allons changer leur axe de pivot car avec le temps ils ont pris du jeu et entrainent donc une usure plus rapide des feutres de marteaux. Puisque nos marteaux seront neufs, il serait dommage de les user trop vite, changeons donc les axes :

 

Ci dessous : l'axe en question, son extraction et les axes neufs. Ils sont en maillechort, alliage de nickel, cuivre et zinc. Inaltérables, ils remplacent ceux d'origine en laiton nickelé.

Repivotage_1

Repivotage_2

 

 

 

 

 

Repivotage_3

 

Nous découvrons aussi des choses surprenantes comme ceci :

 

SaleboulotDes manches de marteaux réparés avec du fil "comme un cochon"... Nous les remplaçons par des neufs avant d'expédier les marteaux.

Je vous rappelle que les manches de marteaux aussi bien sur les pianos droits que sur les pianos à queue ne se réparent pas... (sauf en dépannage d'urgence si on est mal équipé).

Un manche cassé doit être impérativement remplacé par un neuf.

 

Deuxième étape de notre rénovation de mécanique : les chevalets. C'est eux qui supportent le bâton d' échappement, et sont responsables de toute la cinématique du marteau.

Nous allons donc les démonter pour en changer les axes de pivot, comme pour les marteaux.

Chevalets_demont___etat_boutons_echapp

Certains d'entre vous l'auront remarqué, une fois les chevalets déposés, on se rend compte que bon nombre des boutons de réglage d'échappement sont cassés.

De mauvaise qualité et mangés par la rouille nous les remplaçons ainsi que les butées en feutre

Boutons_neufs

 

 

 

Là encore, cette réparation va permettre de pouvoir régler la mécanique alors que c'était impossible avant, et donc d'améliorer la régularité et la qualité du toucher.

 

 

Chevalets

Revenons à nos chevalets :

Nous allons donc changer tous les axes de pivot au niveau de la fourche de fixation et réparer les fourches fendues (comme ici sur la photo) en les remplaçant par des neuves.

Puis nous changerons également les attrapes.

Chevalet_specif

 

 

 

 

Notez la petite tige de métal courbée en forme de C qui remplace les habituelles "cuillères" pour le départ des lames d'étouffoirs.

 

Ci-dessous, les attrapes neuves

Attrappes_neuves

 

 

 

Et voilà le résultat :

Chevalets_apres

 

Nous procèderons aussi à un bon nettoyage des chevalets 

On remarque bien la différence !Chevalets_nettoyage

 

 

 

 

 

 

Passons aux étouffoirs.

Nous allons commencer par le remplacement des ressorts de lames et la réparation des fourches cassées.

Etouffr_par1

 

On voit bien la fourche cassée entourée sur la photo ci-contre et le ressort neuf devant la flêche rouge quiprésente mieux que ses voisins qui n'ont pas encore été changés.

 

 

 

Ensuite, les photos ci-dessous parlent d'elles-mêmes... nul doute sur la nécessité de changer les feutres d'étouffoirs !

Etouffr_par2Etouffr_par3

 

 

 

 

 

 

 

 C'est l'heure du remontage et bientôt la fin mais avant les photos finales je voulais vous montrer les lanières très spécifiques et plutôt intelligentes de ce Broadwood. En plus elles sont très esthétiques. Bien entendu, les petits feutres rouges, prêts à partir en poussière seront tous remplacés par des neufs.

Lanieres3

 

RESULTAT FINAL

 

Vous l'attendiez tous...

m_cafini4

Vue du dessus

m_cafini2

Rappelez vous :

 

m_caAvant2

m_cafini3

 

 

 Avant 

 

 

 

 

 

 

Après

 

 

 

S'ensuivent évidemment comme toujours des travaux de mise en forme des nouveaux marteaux, de préréglage et réglage mécanique puis d'harmonisation. Le tout aura demandé près de 50 heures de main d'oeuvre mais le résultat musical est tellement différent !

J'avoue moi même avoir été extrêmement surpris sur cet instrument, par les gains en termes de qualité de toucher et de sonorité... je ne m'attendais pas à une telle amélioration !