Le piano a beau être l'instrument le plus fiable qui soit, il comporte quand même des pièces qui s'usent et nécessite d'être entretenu pour garder ses qualités d'origine.

En effet j'entends souvent de la part de certains clients disposant de pianos qui ont quelques années de bons et loyaux services me dire : "Oh vous savez, mon piano n'est pas très bon" ou "Il est un peu trop vieux". Or souvent leur piano est récent (pour un piano) et n'est pas plus mauvais qu'un autre...
Pourtant, oui, le toucher de leur piano est inégal, ne permet pas de faire correctement les nuances, accroche un peu... et le son est étouffé, sans finesse, certaines notes sont fortes, d'autres moins, et la mécanique fait du bruit...
C'est le signe d'un besoin d'entretien évident !

Regardons en détail ce que nous pouvons faire.

Notre exemple est celui d'une de mes clientes qui possède et utilise toujours son piano d'enfance, déjà acheté d'occasion à l'époque... La dame a un bon niveau et on voit bien que le piano a servi ! Bref notre « patient » est un piano Diezer (marque Marseillaise) de 1935 qui avant tout, tient l'accord, et fonctionne correctement. Si tel n'avait pas été le cas, il s'agirait de réparations lourdes ce qui ne fait pas l'objet de cet article. Nous partons d'un piano sein qu'il faut remettre à niveau pour lui rendre dans la mesure du possible son état d'origine.
S'agissant d'un piano de 1935 dans son jus, nous partons tout de même avec un handicap mais nous arriverons à l'améliorer, sans toutefois évidement pouvoir l'amener aux standards actuels. Aussi je dis bien à ma cliente que cette cure de jeunesse ne lui rendra pas un piano neuf...

Comment allons nous pouvoir l'améliorer :

Un piano, je vous le rappelle, ce sont trois éléments :
- le meuble (dans notre cas, il est en état moyen mais la cliente n'y porte que peu d'intérêt et un traitement à ba se d'huile de lin pourra l'améliorer facilement.
- la structure harmonique ou lutherie. Dans notre exemple elle est saine et le piano tient l'accord. Quelques cordes cassées sont à remplacer mais rien d'anormal pour un piano de cet âge.
- la mécanique et le clavier présentent des signes d'usure évidente et c'est sur ces éléments que nous allons travailler.

Remise en état de la mécanique :

DP

A première vue cette mécanique a l’air en bon état

mais si on y regarde de plus près …

Diezer_Marteaux_AV

… Les marteaux par exemple, sont très marqués et tout plats … Ils étouffent les cordes en les frappant, d’où le son peu agréable de notre piano.
Etant donné l’age de l’instrument, nous allons les remplacer.

Diezer_demont_marteaux

Nous les démontons et les expédions en Allemagne où ils seront refeutrés avec la même qualité de feutre qu’à l’origine.

Ensuite, on va nettoyer la mécanique

Diezer_meca_gen_AP

la réviser, c’est à dire vérifier que tout est bien vissé, que les différents axes et pivots ne sont pas grippés ou au contraire avec trop de jeu. On va également remettre toutes les pièces dans leur alignement d’origine et optimal. Sur certaines mécaniques fragiles, cela peut être très long !!! Ce ne sera pas le cas pour notre Diezer.

Certains d’entre vous auront peut-être remarqué sur la photo le système de serrage des marteaux très original mais plutôt pratique en fait …

Puis on va graphiter

Graphitage_2

En fait on va lubrifier toutes les parties de la mécanique qui subissent un frottement à l’aide de graphite. C’est un lubrifiant sec qui dure dans le temps et ne fait pas travailler le bois. Il s’applique au pinceau et requiert beaucoup d’habitude et de doigté. Si on en met à côté, on fait une grosse tache noire et c’est impossible à enlever !

Graphitage

Pour la mécanique on a fini pour l’instant et on va s’attaquer au clavier

Clavier

Dans notre exemple le clavier ivoire du piano était tout abîmé, ébréché et creusé… La sensation au toucher était très désagréable. Nous optons pour le remplacement par un beau clavier en ivorite (matière plastique) du plus bel effet et très confortable.

Avant cela nous avons remplacé tous les feutres de guidage des touches (en rouge sur la photo) et blanchi les bois de clavier.

Une fois le revêtement remplacé, place à la finition et au nettoyage : on nettoie la colle et surtout les traces d’utilisation sur les flancs de touche… ce n’est pas du luxe !

Avant…

Nettoyage_clavier_AV

Après !

Nettoyage_clavier_AP

Le châssis de clavier qui maintient les touches est aussi complètement nettoyé et regarni de feutres neufs. On élimine toute trace d’œufs de parasites qui adorent se nicher sous les touches. On obtiendra aussi grâce à ces feutres neufs un toucher et des réglages plus précis.

L’exemple en images avec le regarnissage de la traverse arrière du châssis.
Les « mouches » petits feutres ronds sont eux aussi tout neufs.

Barre_Arriere_AVBarre_Arri_re_AP 

 

La fin des travaux approche. Les marteaux reviennent d’Allemagne et nous les remontons dans la mécanique.

Remontage_marteaux

La mécanique et le clavier sont refaits à neuf et s’en suivent de longues heures de réglage fin et d’harmonisation (travail du son en agissant sur les marteaux)

Et le résultat est là. Le piano est agréable à jouer et le son est plus rond dans les graves et beaucoup plus précis dans les aigus. Et cela va s’améliorer dans quelques semaines quand le feutre des marteaux se sera « fait ».

Il aura fallu en tout près de 30 heures de travail sur cet exemple, en grande partie à cause de son âge avancé. Mais le résultat est intéressant et ce piano continuera encore plusieurs dizaines d’années à rendre service à sa propriétaire et à ses petits enfants qui viennent de débuter le piano.

A bientôt pour d’autres exemples !

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations et pour faire faire un devis pour votre piano.

Kyol Service Technique Piano
Sébastien BRIAND
Facteur de pianos
Membre Europiano-France
51, Av Raymond Feraud
06200 NICE
Tél : 04 93 76 83 21
www.kyol.fr