La réponse paraît simple et l'on peut dire sans trop se tromper que c'est le "docteur" du piano, l'équivalant du garagiste pour la voiture ou du plombier pour l'installation d'eau.
Cette réponse est juste mais au fond, que sait-on de lui ?

Quand il vient s'occuper du piano que fait-il au juste ?
On va commencer par s'intéresser au fonctionnement du piano de façon simple :
Un piano c'est :
- le meuble que l'on appelle l'ébénisterie
- la structure qui intègre les cordes et produit le son. On l'appelle structure harmonique
- le mécanisme qui permet, grâce à un clavier et des marteaux, de faire le lien entre le pianiste et la structure harmonique.

Ces trois éléments qui composent le piano sont indépendants et fabriqués séparément. Ils correspondent à des compétences et des techniques différentes dans la fabrication comme dans l'entretien.

L'accordeur dans tout ça que fait-il ?
Eh bien l'accordeur est à proprement parler la personne qui entretient la structure harmonique et plus précisément la justesse des cordes entre elles. Lorsque l'on accorde un piano, on ne fait que s'occuper des cordes et l'on va agir sur leur tension afin de leur faire donner telle ou telle note.

Le reste du piano qui s'en occupe ?
Pour l'entretien, c'est un technicien souvent appelé "accordeur-réparateur" car il sait aussi bien s'occuper de la structure que de la mécanique et a suivi une formation spécifique.
Tout ce qui concerne le meuble est confié à un ébéniste et ou vernisseur (le même que celui qui entretient votre commode Louis XV !)
Certains accordeurs-réparateurs ont reçu également une formation en ébénisterie et sont appelés "facteurs de piano". Ces derniers, ne sont pas forcément capables de fabriquer un piano mais ont la formation la plus complète et maîtrisent l'entretien courant de tous les éléments qui constituent le piano.

A quoi ça sert de faire appel à un facteur de piano ou à un accordeur-réparateur si l'on se contente juste de faire accorder son piano une à deux fois par an ?
Le rendez-vous annuel d'accord est en fait une grosse révision de l'instrument. A cette occasion on fait en sorte que le piano sonne juste mais on vérifie aussi que la mécanique répond bien et que les pièces qui la composent ne présentent pas d'usure. On en profite aussi pour contrôler le système de pédales. On règle et répare ce qui peut se faire dans le cadre du rendez-vous et si la réparation est plus importante, on établit un devis.
D'où l'intérêt de faire appel à un technicien dont les compétences dépassent celles d'un simple accordeur, car pour le même prix
il fait l'entretien complet et le suivi.

Comment savoir qui sait faire quoi ?
C'est difficile et notre profession n'est pas assez importante pour qu'une "classification" et nomenclature légale soit établie. C'est ainsi que l'on peut s'installer comme technicien piano sans avoir aucune connaissance ni diplôme !!! Un vrai danger pour le consommateur... C'est donc par les diplômes, la formation continue et donc les compétences réelles qu'un technicien piano se distingue mais aussi par l'expérience du concert, la qualité du contact et le souci du détail (ce qui est propre à tous les métiers de l'artisanat)

A suivre ...